Conseils pour réussir son investissement locatif

investissement locatif

La France représente un marché lucratif pour la location immobilière, néanmoins il convient de définir une bonne stratégie de positionnement. L’emplacement est le premier facteur qui dicte le montant du loyer : certaines régions sont plus attractives que d’autres. Le diagnostic technique, qui informe sur les caractéristiques générales du bien, est également capital. Découvrez toutes les solutions pour obtenir une estimation d’un bien immobilier pour réussir sa vente.

Savoir cibler les marchés à haut rendement immobilier

Le prix de la pierre est soumis à de fortes fluctuations, suivant les régions et les départements de résidence. Même sur une même portion de rue, la valeur locative d’un logement peut passer du simple au double. L’emplacement est donc une variable fondamentale des transactions immobilières. Alors, on vous conseille de privilégier les zones résidentielles, à l’exemple des départements des Hautes-Alpes, de l’île de France, des Bouches-du-Rhône, où le prix du mètre carré ne descend pas au-dessous de 2000 euros. N’oubliez pas l’indétrônable Paris où le mètre carré de la pierre dépasse les 4000 euros.  Le marché des biens locatifs est rémunérateur dans ces localités, dans la mesure où le prix de location s’aligne toujours sur celui de la vente.

Savoir définir le prix de vente

Tout propriétaire voudra louer son bien le plus chèrement possible, c’est un réflexe naturel. Toutefois, il va falloir modérer vos prétentions, si vous souhaitez trouver rapidement un acquéreur. Le bon sens recommande de fixer votre prix en tenant compte des loyers pratiqués sur les biens similaires dans votre département.

Un état des lieux précis du logement

Avant la signature du contrat de location, le preneur réclamera un dossier de diagnostic technique de sa résidence. Très importants, ces diagnostics rendent compte de la performance du bien, qui se doit d’être construit dans le plein respect des normes en vigueur.

  • Le constat de risque d’exposition à l’amiante. Le diagnostic devra révéler si des produits contenant de l’amiante sont conservés quelque part dans la maison.
  • Le taux de concentration en plomb doit être mentionné. Très néfaste à la santé, cette substance chimique est visible dans les produits de peinture.
  • Un constat d’état parasitaire, mentionnant le taux d’infestation des termites ou d’autres insectes xylophages qui s’attaquent à toutes les parties en bois.
  • Un examen de la présence de mérules ainsi que des risques de destruction d’ordre minier, technologique ou naturel.
  • Vérifiez également que le réseau d’électricité, les installations de gaz et les systèmes d’évacuation sont tout à fait fonctionnels.

Il est clair que votre logement mettra du temps à trouver preneur et subira une décote de prix, si l’usure des locaux est dramatique. Aussi, pensez à effectuer les réparations nécessaires.