Investir dans l’immobilier pour réduire ses impôts

impôts

S’il y a un moyen formidable de lisser le coût de ses impôts, c’est bien l’investissement immobilier. Lancé en 2014, le programme Duflot offre une défiscalisation incitative pour les logements loués à but d’habitation principale. En plus de diminuer votre dû au fisc, il permettra de vous tailler une part enviable dans le secteur de l’immobilier.

La loi Duflot change la donne du paysage fiscal français

En France, le marché de la pierre est réellement un créneau porteur. Il bénéficie d’un régime fiscal attrayant, depuis la mise sur pied du projet Duflot qui a déclaré une baisse de la ponction fiscale à tous les propriétaires de logements neufs ou en état de finition qui consentiront à les mettre en location sur une période de 9 ans.

Le dispositif Duflot est né de la volonté de l’Etat de développer une politique de logement ambitieuse pour loger la population dans des infrastructures de norme, dotées d’un accès adéquat à l’eau, à l’assainissement et aux services essentiels. Edifier des nouveaux logements permettra d’absorber la hausse démographique constante qui est le lot des quartiers urbains : Paris et 1ère couronne (zone A BIS), les agglomérations qui recensent entre 50 000 et 250 000 âmes (ZONE A, B1, B2*, C).

La loi Duflot ouvre la porte à une baisse substantielle des apports fiscaux

L’exonération fiscale est calculée sur la valeur du bien immobilier, et elle s’étale sur 9 ans. La loi Duflot est, par conséquent, une voie royale pour comprimer le montant des impôts sur le revenu et réguler les sources de liquidité, grâce à la perception de la rente foncière. Si votre impôt annuel ne dépasse pas le cap de 10 000 euros, la loi Duflot constituera pour vous une opportunité de profit sans précédent.

Les conditions d’éligibilité au dispositif Duflot

Le contribuable est tenu de remplir diverses conditions s’il veut être éligible au dispositif de défiscalisation.

  • Le logement devra être achevé au bout de deux ans à compter de la date d’annonce du démarrage du chantier
  • L’occupation des lieux à titre de location d’habitation principale doit être effective dans les 12 mois après la remise de l’immeuble par le maître d’ouvrage.
  • Le montant de l’investissement susceptible d’être affranchi d’une portion de l’impôt est plafonné à 300 000 euros ; de plus, l’investisseur ne devra pas dépasser le quota de deux logements par an.
  • Le coût de location unitaire est fixé à un plafond de 5500 €/m2 de superficie habitable, en dépit du taux appliqué dans la ville ou la région de location.

——————————————————
Pour en savoir plus cliquez ici