Investir dans les sociétés civiles de placement

sociétés civiles de placement

Publié le : 29 avril 20207 mins de lecture

Beaucoup de particuliers choisissent d’investir dans les sociétés civiles de placement immobilier dans le but d’acheter des parts. En général, ces sociétés de placement sont dédiées uniquement à l’immobilier. Elles donnent l’occasion de se lancer dans un investissement immobilier physique sans pour autant acheter un bien immobilier dans son intégralité. Alors, pour une sélection scpi, il convient de considérer quelques points pour réussir à y investir convenablement et afin de trouver le type de structure d’investissement de placement  pouvant répondre à ses objectifs. 

Les bonnes raisons d’investir en sociétés civiles de placement

Une société civile de placement immobilier constitue une structure ayant pour objet de rassembler un certain nombre d’associés autour d’un projet immobilier important. Investir en SCPI consiste à placer de l’argent dans une société visant à acquérir et assurer la gestion d’un patrimoine immobilier locatif. Cela donne la possibilité aux investisseurs de tirer parti de certains avantages fiscaux. Cependant, le profit généré repose sur la nature de la société de placement.

Ensuite, les sociétés civiles permettent aux associés d’investir dans une pierre sans avoir à détenir de l’immobilier physique. Par ailleurs, investir dans cette société de placement revient à posséder et gérer de manière indirecte un certain immobilier. Ainsi, l’investissement en scpi constitue un excellent outil pour diversifier son patrimoine, préparer sa retraite et bien épargner.

Il existe plusieurs sociétés de placement disponibles sur le marché. Donc, les investisseurs ou les épargnants ont besoin de sélectionner une scpi de rendement qui s’accorde avec leurs objectifs et qui respecte leurs contraintes.

À lire en complément : Trouver une plateforme en ligne de simulation SCPI

À quel profil d’investisseur une société de placement est-elle destinée ?

Investir en SCPI paraît être plus accessible que l’investissement immobilier locatif  direct. Les sociétés de placement permettent d’être positionné sur le marché immobilier sans posséder un patrimoine important. Aussi, l’investissement en société civile constitue une solution avantageuse pour les petits budgets, particulièrement les jeunes actifs. Cet outil est adapté au profil des particuliers qui ne disposent pas de liquidités suffisantes.

De plus, celui-ci est également destiné à des investisseurs ayant un horizon d’investissement long terme. Une SCPI est un placement relativement sûr. Chaque investisseur doit recevoir un document d’informations clés. Celui-ci présente un indicateur de risque. Ce dernier est matérialisé par une échelle de risque pouvant varier entre 1 et 7. La plupart des sociétés de placement sont situées au niveau 3. Cela signifie qu’elles sont relativement moins risquées. Pourtant, ce niveau peut présenter un risque de perte en capital. Ainsi, un investissement SCPI pourra convenir à des investisseurs qui affichent un profil prudent / équilibré.

Nous vous recommandons : Comment sont imposés les revenus des SCPI ?

Les différents types de SCPI pouvant être choisis

Un épargnant a la possibilité de choisir parmi plusieurs familles de sociétés civiles de placement, lesquelles se
classent suivant des objectifs déterminés. Pour une SCPI de plus-value, il est question d’un parc d’immobilier résidentiel ayant un potentiel de revalorisation. Elle peut s’appeler aussi SCPI ou SCPI de valorisation. Son objet est de produire des plus-values à terme. Cependant, elle ne distribue pas de revenus. Ce type de structure d’investissement de placement collectif s’adresse aux épargnants qui cherchent à optimiser leur fiscalité et leur capitalisation. Les investissements portent sur des bureaux à rénover, des commerces, des nue-propriétés et des logements. Ces actifs peuvent subir une décote importante et leur libération offre la possibilité de retrouver une valeur de marché sans décote.

Beaucoup d’associés choisissent une SCPI de rendement. Cette dernière constitue un outil de placement immobilier permettant d’investir dans un immobilier professionnel par le biais d’une société de gestion. Le profit généré sera redistribué aux investisseurs selon les performances. Il est possible de faire le choix entre deux types de rendement scpi : à capital variable ou à capital fixe. L’investisseur doit choisir selon son objectif. La différence entre ces deux types de SCPI de rendement se trouve dans la nature des parcs immobiliers dans lesquels les fonds collectés sont placés. Quant à la SCPI fiscale, elle permet d’investir en immobilier résidentiel ancien ou neuf afin de profiter de certains avantages fiscaux importants pouvant varier suivant la structure d’investissement sélectionnée. Ainsi, en plus d’épargner, elle donne la possibilité de défiscaliser. Les investisseurs peuvent choisir parmi trois catégories de SCPI fiscales : les SCPI Malraux, les SCPI de déficit foncier et les SCPI Pinel.

Comment investir dans les sociétés civiles de placement ?

Ce n’est pas évident de choisir une bonne société civile de placement. La sélection doit dépendre des objectifs de l’investisseur, de ses contraintes et de son profil. Il est possible d’investir en société spécialisée dans le secteur des biens verts qui respectent un certain cahier des charges ayant pour objet de mettre en avant le développement durable. Certains épargnants optent pour une structure d’investissement de placement  qui se spécialise dans le secteur de l’éducation, tandis que la plupart choisissent d’investir en société constituée de biens dans le secteur de la santé.

Dans le cas où un investisseur cherche à se positionner sur le marché immobilier et réduire sa facture au fisc, il peut investir dans une SCPI fiscale en choisissant entre la scpi pinel et la SCPI Malraux. Il est également intéressant de sélectionner la SCPI internationale ou européenne investie en commerces, entrepôts et bureaux pour diversifier au maximum. Cependant, les épargnants vont devoir bien choisir leur gestionnaire. Ce dernier doit être un acteur réputé et efficace, lequel dispose d’un patrimoine financier très important. Puis, il ne faut pas négliger de vérifier si le patrimoine géré est suffisamment diversifié, si le taux de vacance est faible, si le prix de la part s’accorde avec la valeur du patrimoine géré, si les frais de gestion sont moins importants. Outre cela, il est indispensable d’examiner attentivement le document d’informations clés.

Plan du site