N’attendez pas avant de constituer votre patrimoine immobilier

Publié le : 10 janvier 20183 mins de lecture

Investir dans le domaine immobilier n’est pas une mince affaire. Compte tenu des montants concernés et des compétences nécessaires, un tel investissement doit être réfléchi et pondéré. Voici quelques infos-clés concernant la constitution de votre patrimoine immobilier.

Un placement très sécurisé

Investir dans la « pierre » est sans nul doute le placement le plus stable. Contrairement à des investissements plus volatiles, l’immobilier est une assurance dans le cadre de la constitution de votre patrimoine. Idéal pour préparer sa retraite, l’immobilier est aussi parfait pour réaliser des « bons coups » dans le domaine locatif ou dans le cadre d’une revente rapide suite à des réfections.

Toutefois, les placements immobiliers comportent des risques et…des mauvaises surprises! Entre les impayés, les taux parfois capricieux, la mise en congé des locataires, les malfaçons et les risques de dégradation, la vie d’un propriétaire n’est pas un long fleuve tranquille!

À lire en complément : Pourquoi investir dans l'immobilier locatif ?

Quelques pistes pour investir en toute sérénité

Cela étant, investir dans l’immobilier nécessite un certain savoir-faire et des connaissances poussées. En ce sens, certaines lois sont là pour vous donner un coup de pouce (loi Pinel notamment).

Aussi, en guise de conseils, sachez que les petites surfaces sont souvent plus rentables que les grandes surfaces. En effet, les « petits » biens immobiliers sont plus demandés, car plus accessibles d’un point de vue financier. De plus, la rentabilité rapportée au mètre carré est plus élevée.

Concernant votre stratégie d’investissement, il est préconisé d’investir, dans un premier temps, de façon pondérée. Ainsi, cela vous permettrait de mieux comprendre le marché tout en limitant les risques. À ce titre, le premier investissent idéal pourrait être un parking dont la demande est forte au sein des grandes villes.

Enfin, sachez que les quartiers populaires ont le vent en poupe, car les biens sont moins onéreux, et, les prix ne cessent de grimper..A contrario, les biens situés dans les beaux quartiers sont déjà chers et disposent d’une rentabilité moins intéressante.

Nous vous recommandons : Comment devenir rentier ?

Plan du site